Les débuts

Les années 50

Offres spéciales de Il Sole di Ranco

Les débuts

Ranco qui, en 1850, ne comptait que quelques maisons et une église, était une des destinations préférées de l’aristocratie milanaise, attirée par la beauté des lieux et par de nombreux loisirs tels que la chasse et la pêche. Les clients arrivaient en carrosses trainés par des chevaux et trouvaient de quoi se rafraichir et se reposer au Sole, dont le nom dérive de son emplacement stratégique face au lac, au milieu de la verdure et du silence du grand jardin, toujours baigné par la lumière du soleil. La grand-mère Brovelli prenait soin à l’époque des sept chambres de l’hôtel. L’été, sous la pergola, on pouvait y déguster les spécialités locales. Jusqu'en 1950, le Sole était un restaurant fréquenté par les randonneurs et les familles. .

Les années 50

Un tournant fut initié par Carlo Brovelli qui succéda à son père après plusieurs années passées à l'étranger à affiner et développer sa technique et sa créativité. Après l'École hôtelière de Stresa, Carlo poursuivit sa formation dans les meilleurs restaurants et hôtels en Suisse, en France et en Allemagne et revint au Sole avec un bagage riche de nombreuses expériences. Le raffinement dans la préparation des plats et dans l'aspect esthétique des repas ainsi que le soin apporté au service en salle devinrent pour Carlo le point de départ de la transformation du Sole. Toujours à ses côtés au cours de toutes ces années consacrées au développement du restaurant et de l'hôtel, sa femme Itala, un infatigable défenseur de l'innovation et de la modernité dans le respect continu des traditions locales. Aujourd'hui, la continuité du Sole est assurée par son fils Davide, qui a accumulé une expérience significative dans le secteur de la restauration et qui, après avoir accompagné son père pendant plusieurs années, a finalement pris les rênes de la cuisine en 2000.